Skip to main content

Étude ACTISLEEP : Troubles du sommeil chez les patients atteints de dermatite atopique

Introduction et objectif : La dermatite atopique (DA) est une maladie inflammatoire chronique de la peau ayant un impact significatif sur la qualité de vie, en particulier en ce qui concerne les troubles du sommeil secondaires au prurit. Cette étude vise à évaluer le sommeil des patients atteints de DA et à le comparer à celui de volontaires sains (VS) en utilisant l'actigraphie du poignet et une application pour smartphone (Actisleep) développée par Ad Scientiam, Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), Hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris, France).


Méthodologie:
32 patients atteints de la DA modérée à sévère (score EASI ≥ 7,1, IGA ≥ 3 et BSA ≥ 10) et 20 VS ont été inclus.
Les données sur le sommeil ont été enregistrées pendant 14 jours (application pour smartphone Actisleep, matin et soir) et 14 nuits (actigraphie du poignet non dominante, Motionwatch8, CamNtech, Cambridge, Royaume-Uni)
Les paramètres analysés sont le temps total de sommeil (TTS), l'efficacité du sommeil (ES), le temps passé au lit (TPL), le réveil après le début du sommeil (RADS), le nombre et la durée des réveils, et l'indice de fragmentation (IF). La gravité de la maladie a été évaluée au début de l'étude. La qualité de vie (QDV) a également été évaluée une fois par semaine.

Population : L'analyse statistique a été réalisée à l'aide du modèle linéaire mixte (LMM) pour tenir compte de la répétition des mesures sur un même sujet. Pour comparer la qualité et la quantité de sommeil, les participants doivent disposer des enregistrements matinaux d'Actisleep et des données de l'actigraphe pendant au moins 4 jours consécutifs dans la semaine, sans tenir compte du week-end. Pour l'analyse des corrélations, les participants doivent avoir au moins 6 jours en commun entre le e-questionnaire et l'actigraphie.
Parmi les 52 participants inscrits à l'étude, 15 patients et 18 VS remplissent les critères statistiques pour les comparaisons entre les groupes (426 questionnaires matinaux et 435 données d'actigraphes) et 15 patients et 19 VS pour l'analyse des corrélations entre l'actigraphie et l'application Actisleep (410 questionnaires matinaux et données d'actigraphes).
L'âge moyen des patients et des volontaires était similaire : 33 ans ± 11 ans contre 31 ans ± 10 (p=0,61). Le ratio femmes/hommes était de 2,75 chez les patients et de 2 chez les volontaires sains (p=0,72). Les 2 populations étaient comparables pour les critères d'âge et de sexe.

Résultats :83% des patients et des VS avaient des données analysables de l'application (75% pour l'actigraphie). L'actigraphie a révélé que le TTS, le RADS, le ES et le IF étaient significativement différents entre les patients et les VS. L'application Actisleep a révélé que le nombre de réveils, le RADS et le SE étaient significativement différents entre les patients et le VS. Dans les deux cas, le TPL n'était pas significativement différent entre les patients et le VS. L'heure du coucher, l'heure d'endormissement, l'heure du réveil et l'heure du lever ont été fortement corrélées entre l'actigraphie et l'application "Actisleep". Sans surprise, le questionnaire QDV a fait état d'une altération de la qualité de vie des patients (100 %) par rapport au VS (5 %).

Voir le poster

Dernières nouvelles

No news available.