Au programme : Medaware, une solution pour la détection d'erreurs de prescriptions - Le CHRU de Lille implante un moniteur cardiaque connecté - IBM et la Fondation de la Recherche sur le Diabète Juvénile collaborent pour aider la recherche sur le diabète de type 1


On rembobine

#Prescriptions

Medaware lève 8 millions d'USD pour stopper les erreurs de prescription grâce aux big data.

MEDAWARE, société israélienne à l’origine d’une solution innovante pour la détection et l’élimination des erreurs de prescriptions, a récemment annoncé avoir levé 8 millions de $. La technologie, en instance de brevet, utilise des algorithmes qui exploitent les données recueillies sur des millions de dossiers médicaux électroniques. Sur l’hypothèse que la majorité des prescriptions sont effectuées correctement, les données recueillies de ces milliers d’ordonnances de médecins peuvent être utilisées afin de déterminer le spectre de traitement «normal». À chaque fois qu'un médecin édite une nouvelle prescription, MEDAWARE effectue une évaluation en temps réel du médicament prescrit. Quand il identifie un écart par rapport au spectre normal de traitement des patients similaires, il envoie une alerte au médecin, en soulignant l'erreur potentiellement dangereuse.  
La société a confirmé l’efficacité clinique de sa solution dans une étude publiée dans le Journal of American Medical Informatics Association. Les dossiers médicaux de 747 000 patients ont été analysés et plus de 15 500 alertes ont été générées. Un échantillon de 300 données a été sélectionné pour l'examen de ces alertes. Selon l’étude, environ 75% d'entre elles étaient valides et cliniquement utiles à la détection d’erreurs potentielles de prescriptions.

Dites-m’en plus !


#Cardiologie

Suivi en vie réelle des patients cardiaques grâce à un moniteur connecté au smartphone
Ça se passe en France! Une équipe de cardiologues du CHRU de Lille a implanté pour la première fois un moniteur cardiaque connecté à un smartphone. Ce moniteur peut enregistrer le rythme cardiaque des patients et envoyer, via l’application mobile, les données aux cardiologues, en temps réel. Ces derniers peuvent alors surveiller les patients à distance afin de déceler d’éventuelles anomalies de l'activité cardiaque des patients. Le patient, bénéficiant de ce moniteur, pourra déclencher l’enregistrement au moment où il ressent des palpitations ou des symptômes précurseurs d’une syncope. Le moniteur, d’une durée de vie de 3 ans, peut automatiquement détecter une pause de quatre secondes ou plus entre deux battements, les tachycardies (plus de 200 pulsations par minute) ou les bradycardies à moins de trente battements par minute. L’application et le site conçu pour la réception des données ont été certifiées conformes aux normes de sécurité concernant l’envoi des données de santé.
Dites-m’en plus !

L'étude de la semaine
IBM (International Business Machines Corporation) et la FRDJ (Fondation de la Recherche sur le Diabète Juvénile) ont récemment établi une collaboration afin d'identifier les facteurs qui peuvent contribuer à l'apparition du diabète de type 1 (DT1) chez les enfants. La combinaison de l’expertise de la FRDJ en matière de recherche sur le DT1 avec la puissance technique d'IBM permettra une analyse efficace des informations récoltées. IBM analysera des ensembles de données prenant en compte les variables génétiques et familiales, la présence d'anticorps et d'autres paramètres afin  de déterminer les principaux facteurs de risque du DT1. Le but ultime de cette étude est de pouvoir identifier de nouveaux moyens qui pourraient retarder ou empêcher l’apparition du DT1 chez les enfants.
À l'heure actuelle, le projet pilote entre IBM et la FRDJ devrait durer un an avec des résultats disponibles fin 2018. Mais ce partenariat pourrait être prolongé en cas de résultats concluants. À l'avenir, ils souhaiteraient inclure l'analyse des informations plus complexes, comme les données génomiques et transcriptomiques.

Dites-m’en plus !
 
 
Ad Scientiam s'agrandit encore et recrute ! N'hésitez pas à postuler ou à partager nos offres d'emploi : 
Pour plus d'informations ou pour nous rencontrer dans nos locaux à l'ICM ou à Station F contactez Vincent Galand !
 
Des questions ? Une suggestion ? Envoyez-nous un petit mot à adsinfo@adscientiam.com ;-)
Facebook
Twitter
Visitez notre site
LinkedIn

Ad Scientiam – Real World Patient Data
Groupe Hospitalier Universitaire Pitié-Salpêtrière - Charles Foix
iPEPS-ICM, Institut du Cerveau et de la Moelle épinière
47 Boulevard de l’hôpital - 75013 Paris
Tel : +33 (0)1 57 27 46 22 
E-mail : adsinfo@adscientiam.com 
www.adscientiam.fr

Copyright © 2017 Ad Scientiam, All rights reserved.

Pour vous désabonner de notre newsletter, cliquez ici