Au programme : Ad Scientiam continue à lever des fonds - "Par Ici la Sortie" : un site proposant des activités pour les personnes handicapées - CardioLogs, la plateforme d'aide à l'interprétation des ECG - Oncorein, l'application de suivi du cancer du rein

Quoi de neuf chez Ad Scientiam ?

Deux semaines bien remplies depuis la dernière édition !
  • Nouvelle levée de fonds de 2 millions d’euros réussie pour notre solution DAMS (Digital self-Assessment of Multiple Sclerosis) ! Cette levée s’est faite auprès d’un fonds d’investissements français et grâce à l’obtention du prix du Concours d’Innovation Numérique 2017. Plus d'informations sur le site de l'ICM ou des Echos Entrepreneurs
  • DAMS a été labellisée par la Commission Européenne ! Notre solution a reçu le Sceau d’Excellence lors du Concours Horizon 2020 ! À la suite d'une évaluation par un jury d’experts indépendants, le « label d’excellence » est attribué à des projets prometteurs ayant répondu aux critères exigeants du programme H2020 en termes d’excellence scientifique, d’impact sociétal, de qualité et d'efficacité de la stratégie de déploiement.
  • Ad Scientiam s'agrandit et recrute ! N'hésitez pas à postuler ou à partager nos offres : 
Pour plus d'informations ou pour nous rencontrer dans nos locaux à l'ICM ou à Station F, contactez Vincent Galand, notre responsable des partenariats !
 
On rembobine

#Handicap

« Par Ici la Sortie », le site collaboratif gratuit proposant des sorties accessibles aux personnes ayant un handicap
Ce site, mis en ligne début juillet a pour objectif de lutter contre l’isolement des personnes ayant un handicap et leur permettre de créer du lien social. La plateforme est issue d’un challenge organisé en 2016 par l’école 42, la Fondation ARSEP et Roche qui avait pour problématique "Comment améliorer la vie des patients atteints de sclérose en plaques ? ". Les deux étudiants à l’initiative de ce concept (Jérémie Franchomme et Thomas Gerbouin), ont remporté le premier prix du challenge pour l’audace et la créativité de la solution mais aussi pour la réponse apportée à l’isolement des personnes atteintes de sclérose en plaques. Différentes fonctionnalités sont proposées par la plateforme : créer et/ou participer à des événements, ainsi que chatter avec les différents participants.
Pour chaque sortie, les critères d’accessibilité sont indiqués pour les personnes ayant un handicap moteur, visuel, auditif ou mental.
Rappelons que l'ARSEP, avec d'autres associations de patients SEP, et Roche, sont nos principaux partenaires pour la conception de notre solution DAMS.

Dites-m’en plus !


#Cardiologie

CardioLogs, la plateforme d'aide à l'interprétation des ECG pour les professionnels de santé
Après l'obtention de son marquage CE en Europe, la startup française CardioLogs a annoncé le 5 juillet voir reçu l'autorisation de la FDA pour sa solution "Cardiologs ECG Analysis Platform". Il s'agit d'un outil de diagnostic médical automatisé pour interpréter les électrocardiogrammes (ECG). Ce système est conçu pour aider les généralistes à analyser les signaux des ECG afin d'améliorer la prise en charge rapide des patients atteints de troubles cardiovasculaires. Le logiciel a été alimenté par une vaste base de données d'ECG de personnes saines ou porteuses de pathologies cardiaques avec plus de 500 000 enregistrements.
Dans l'European Journal of Preventive Cardiology, il a été démontré que CardioLogs était plus précis que les médecins dans la détection des fibrillations auriculaires. En mars 2014, la plateforme a été un des lauréats du « Concours Mondial d’Innovation 2030 ».

Dites-m’en plus !

 


#Oncologie

Oncorein, l’application pour les patients atteints de cancer du rein

La société Bayer a lancé une nouvelle application mobile gratuite pour aider les patients atteints de cancer du rein à mieux comprendre leur maladie au quotidien. L’application permet au patient de mieux gérer sa maladie grâce à des fiches hygiéno-diététiques, un journal de bord avec ses résultats d’analyse, ses traitements avec un rappel de ses prises médicamenteuses etc. La solution a été développée avec l’aide de patients de l’association A.R.Tu.R (Association pour la Recherche sur les Tumeurs du Rein). Cette appli est disponible sur les stores et téléchargeable gratuitement à partir d’un smartphone iOS ou Androïd.
 
Dites-m’en plus !

 


#Lecture

Le Big Data permet à la recherche médicale de faire un bond de géant

Il s'agit ici d'un article, paru début juillet sur le site Firstpost, qui s'intéresse à l'impact du Big Data sur les données de santé.
Ce qui a particulièrement retenu notre attention est le fait que 
selon le rapport Meeker cité dans l'article, les données massivement récoltées grâce aux objets connectés ont considérablement amélioré les connaissances médicales. Selon le rapport, ces big data ont permis d'accélérer la publication de résultats d'études cliniques dont le nombre est passé de 1900 en 2009 à 25400 en 2016. C'est également dans le but d'augmenter les connaissances scientifiques actuelles dans la sclérose en plaques que nous développons DAMS (Digital self-Assessment of Multiple Sclerosis). En effet, les données patients recueillies en vie réelle serviront à alimenter les études de suivi, la recherche et le développement et permettront par exemple une évaluation plus précise et objective des bénéfices d'un nouveau traitement.


Dites-m’en plus !

 

L'étude de la semaine
La technologie mobile a l'immense avantage de pouvoir être facilement intégrée dans la vie des patients  : c'est une méthode simple, rapide, économique et non invasive pour l'enregistrement et la surveillance des signes et symptômes d'une pathologie.
Une revue scientifique, incluant une méta-analyse de 29 études sur 10 ans et publiée le 24 juillet dans le
Journal of Medical Internet Research, par le centre Allemand de recherche de la dépression, a conclu que les approches basées sur des smartphones étaient efficaces pour l'auto-surveillance des troubles de l'humeur. En effet, les études justifient la valeur des solutions mobiles pour récolter des données objectives à long terme, pour prédire des changements d'états cliniques et analyser leurs causes chez les patients atteints de dépression, d'anxiété ou de troubles bipolaires


Dites-m’en plus !


 
Des questions ? Une suggestion ? Envoyez-nous un petit mot à adsinfo@adscientiam.com ;-)
Facebook
Twitter
Visitez notre site
LinkedIn

Ad Scientiam – mHealth innovation
Groupe Hospitalier Universitaire Pitié-Salpêtrière - Charles Foix
iPEPS-ICM, Institut du Cerveau et de la Moelle épinière
47 Boulevard de l’hôpital - 75013 Paris
Tel : +33 (0)1 57 27 46 22 
E-mail : adsinfo@adscientiam.com 
www.adscientiam.fr

Copyright © 2017 Ad Scientiam, All rights reserved.

Pour vous désabonner de notre newsletter, cliquez ici