Au programme : détecteur digital d'arythmie, photothérapie par smartphone, lancement de l'étude Actisleep et preuve de l'efficacité du suivi à distance des patients par smartphone

On rembobine

#Cardiologie

Le détecteur digital d’arythmie, iRhythm ZIO, ajoute à ses fonctionnalités le suivi connecté en temps réel
iRhythm, une société développant des solutions digitales de santé basée à San Francisco, est à l’origine du patch dermique ZIO. Il s’agit d’un petit capteur portable utilisé pour la surveillance de troubles du rythme cardiaque chez les patients, durant plusieurs jours (jusqu'à deux semaines). Les experts cliniques soutiennent le fait que Zio est une technologie innovante qui améliore la détection des arythmies rares, y compris la fibrillation auriculaire, par rapport à la surveillance classique avec Holter. La limite de ce dispositif résiderait dans le fait que l'appareil garde les données stockées dans le patch et ne les transmet pas. Désormais, suite à la récente approbation de la FDA, iRhythm a ajouté le suivi connecté en temps réel. Le patch ZIO collecte et envoie alors immédiatement à un médecin les paramètres mesurés. Le Service proposé  par iRhythme est d'environ
$500 aux Etats-unis. 
Dites-m'en plus ! 


#Dermatologie

Approbation par le FDA de la photothérapie sur smartphone

Basée à San Diego, Clarify Medical a reçu l’autorisation de la FDA pour commercialiser son dispositif médical de photothérapie sur smartphone pour le traitement de diverses affections de la peau comme le psoriasis, le vitiligo et l'eczéma. Le dispositif, peut fournir de la lumière UV à bande étroite, un traitement qui a été étudié et qui a prouvé son efficacité. Les utilisateurs doivent avoir une ordonnance de leur médecin pour utiliser l'appareil. Le dispositif permet également de connecter les patients à leur médecin, ce qui permet au docteur de suivre les progrès et de définir un calendrier de traitement pour le patient. La commercialisation devrait se faire vers novembre 2017 aux Etas-Unis et les patients pourront obtenir le dispositif pour un prix de $799 !

Dites-m'en plus ! 


#Dermatologie & sommeil

Les premiers patients ont été inclus dans l’étude Actisleep d'Ad Scientiam!

La dermatite atopique est une maladie chronique ayant un impact majeur sur la qualité de vie du patient, le prurit nocturne étant l'un de ses principaux éléments affectant la qualité du sommeil. Bien que la collecte de ces données se fasse généralement au moyen d'un journal papier, il a été démontré que les smartphones et les appareils connectés sont en mesure de générer des données plus précises que les méthodes traditionnelles. C’est dans ce contexte q'à été lancée l’étude Actisleep, réalisée avec le soutien institutionnel de Regeneron, filiale biotechnologique de Sanofi.  L'objectif principal est de démontrer que les patients atteints de dermatite atopique modérée à sévère ont une qualité et une quantité de sommeil moindre que celles des sujets sains. Pour ce faire, les patients porteront un actimètre de poignet et utiliseront notre application smartphone de recueil de données en vie réelle, AdS Research. Les 5 premiers patients ont été inclus au début du mois. l'investigateur principal est le Pr Martine Bagot (Cheffe du service de Dermatologie,à l'Hôpital Saint-Louis). L'analyse des données de sommeil des participants sera effectuée par le Pr Damien Léger (Chef du service Centre du Sommeil et de la Vigilance à l'Hôtel-Dieu) ainsi que le Dr Maxime Elbaz (Ingénieur en Biosciences et directeur technique du centre du sommeil et de la vigilance à l'Hôtel-Dieu)

Dites m'en plus !

Notre étude coup de coeur      
L'efficacité d'une application mobile pour l'amélioration de la survie des patients atteints de cancer métastatique.
Plusieurs études ont fait l'objet de présentations très attendues à la conférence annuelle de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), à Chicago. L’une d’entre elles, l'étude STAR du Dr Ethan Basch au Memorial Sloan Kettering Cancer Center aux Etats-Unis a particulièrement retenu notre attention. Elle a démontré l’efficacité d’une application à augmenter l'espérance de vie des patients atteints de cancers métastatiques. 766 patients, recrutés en l'espace de 4ans, ont rapportés en temps réel ce qu'ils ressentaient.  (fatigue, nausées, vomissements, perte d'appétit, difficulté à respirer, douleurs, etc.) et notés leur intensité (sur une échelle de 5). Les données ont alors été transmises par mail aux infirmières et médecins, qui ont été alertés des différents symptômes provoqués par les traitements, et ont ainsi pu adapter leur prise en charge très rapidement.

 
L'analyse des résultats montre que les patients ayant eu recours à ce suivi digitalisé ont vu leur pronostic amélioré avec un gain moyen de 5 mois de survie.
Il s’agit là d’une très belle perspective pour la digitalisation du parcours de soins !
A quand la première étude française?
Quoi de neuf chez Ad Scientiam ?
En deux semaine, il s'en passe des choses chez Ad Scientiam ! 
  • Le comité scientifique SEP d'Ad Scientiam s’est réuni le 6 juin dernier à l’ICM afin d'échanger sur les orientations stratégiques de DAMS, notre solution de suivi digitalisé des patients atteints de SEP.
  • Nous avons reçu le 2 juin dernier l’avis favorable du Comité de Protection des Personnes (CPP) d’Ile-de-France XI afin de lancer l’étude clinique MSCOPILOT pour la validation de DAMS, et cela, seulement 3 mois après le dépôt du dossier !
  • A l’occasion de la Journée Mondiale de la Sclérose en Plaques (SEP), l’émission Check-up Santé, présentée par le Dr Fabien Guez, a été consacrée à l’impact de cette maladie sur l’activité des patients. Dans la chronique Smart Santé de l’émission, le journaliste Erwan Morice a rappelé l’expertise d’Ad Scientiam dans l'accompagnement quotidien des personnes atteintes de SEP grâce à DAMS.
Si vous souhaitez plus d'informations, c'est à notre responsable des partenariats, Vincent Galand qu'il faut écrire !
Venez nous rendre visite sur www.adscientiam.fr
Des questions ? Une suggestion ? Envoyez-nous un petit mot à adsinfo@adscientiam.com ;-)
Facebook
Twitter
Visitez notre site
LinkedIn

Ad Scientiam – mHealth innovation
Groupe Hospitalier Universitaire Pitié-Salpêtrière - Charles Foix
iPEPS-ICM, Institut du Cerveau et de la Moelle épinière
47 Boulevard de l’hôpital - 75013 Paris
Tel : +33 (0)1 57 27 46 22 
E-mail : adsinfo@adscientiam.com 
www.adscientiam.fr

Copyright © 2017 Ad Scientiam, All rights reserved.

Pour vous désabonner de notre newsletter, cliquez ici